Paris Percussion Group Home

Projets

Philharmonie concert promenade

« La ville en trois dimensions; hommage à Edgard Varèse »

Le musée de la musique de Paris accueillera le Paris Percussion Group le dimanche 27 septembre 2015 pour un concert promenade consacré au thème de « la ville ».
Les musiciens du PPG auront le plaisir de vous faire voyager dans le temps -du 17ème au 21ème siècle-, à travers le monde -Mexique, Etats-Unis, Bulgarie, Taïwan..- et de vous faire partager un événement exceptionnel.
En l’honneur du cinquantième anniversaire de la disparition d’Edgard Varèse, vous pourrez assister à  l’interprétation de Ionisation sur instruments d’époque.
Cette interprétation inédite vous fera entendre la percussion d’une oreille nouvelle et mettra en valeur une partie de la collection du Musée.
« Les possibilités des instruments de percussion sont innombrables; on les appelle des faiseurs de bruit je les appelle des faiseurs de son. »  Edgard Varèse, 1937
Venez vérifier cette assertion de ce compositeur français trop méconnu, réservez cette date dans votre calendrier!!
Vous bénéficierez également d’un accès privilégié aux collections du musée et pourrez déambuler à votre guise dans tous les espaces (17ème, 18ème, 19ème, 20ème et Monde).
Venez enfin surtout partager avec nous ces instants de musique et de voyage!!
FMAJI
Retrouvez le Paris Percussion Group le Vendredi 6 novembre 2015 à Deuil-La-Barre.
Vous pourrez écouter notamment une création de Jean-Jacques Di Tucci pour 2 cors et 12 percussionnistes.
Cette année, le Paris Percussion Groupe est invité par le Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes (FMAJI) qui, par ailleurs, organise chaque année en février un concours international concernant plusieurs disciplines musicales. Les lauréats 2015 sont une percussionniste et deux cornistes pour lesquels une création originale a été commandée au compositeur Jean-Jacques Di Tucci.  Celui-ci, séduit par les multiples possibilités de combinaisons sonores qu’offre cet ensemble de 12 musiciens et par les effets de spatialisation que permet l’utilisation des deux cors, a répondu avec enthousiasme à cette commande. « Cet ensemble, de par le nombre important de ses interprètes, de surcroit d’excellent niveau, permet la réalisation de texture sonores complexes et l’utilisation d’une écriture quasi orchestrale »    
Jean-Jacques DI Tucci
Di-Tucci photo_PRZ-Studio.2013
Jean-Jacques Di Tucci, compositeur et pianiste, est né en 1958 à Montpellier. Après des études au conservatoire de sa ville natale, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, dans la classe de composition de Gilbert Amy et obtient en 1995 le Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique avec les meilleures récompenses en composition, analyse et orchestration. Lauréat  de  plusieurs  concours  internationaux  de  composition  dont  le  Prix  Reine  Marie  José 1996 à Genève, Jean-Jacques Di Tucci a reçu diverses commandes d’Etat, essentiellement pour orchestre. De  2001 à 2002 il est invité par l’Orchestre National de Montpellier en qualité de compositeur en résidence. En 2004, son œuvre Rivages II, créée à Radio France puis à Amsterdam (Concertgebouw) sous la direction Myung-Whun Chung, est recommandée lors de la 51e Tribune Internationale des Compositeurs (UNESCO). En 2007, son œuvre “Wài Xíng” pour erhu (vièle chinoise) et orchestre symphonique est créée dans le cadre du Shanghai International Spring Festival. En 2009, il reçoit la commande d’une Ouverture pour l’inauguration de l’exposition universelle 2010 de Shanghai, œuvre créée par l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Whun Chung dans le cadre du Shanghai Spring Music Festival. En 2012-2013, il est compositeur en résidence au Conservatoire du Grand Narbonne. La musique de Jean-Jacques Di Tucci a été jouée par de nombreux orchestres tels l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le National Symphony Orchestra de Washington, le Shanghai Symphony Orchestra, les Orchestres Nationaux de Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier, Strasbourg, ainsi que l’Ensemble Intercontemporain. Ses œuvres sont publiées aux éditions Billaudot.
poster programm DAys of percussion Greece
alexandros-markeas
 
En vue de notre prochain concert à Athènes lors des Days of Percussion, nous avons passé commande auprès du compositeur Alexandros Markeas. Son traitement des percussions, ses influences en improvisation, sa double culture sont autant d’éléments qui nous séduisent depuis plusieurs années. Ces moments de créations sont toujours riches en partage et découvert. Pour partager avec vous cette aventure humaine et musicale, nous avons voulu poser quelques questions à Alexandros.
PPG Alexandros, les percussions ont souvent un rôle très important dans tes œuvres. Que t’inspire l’idée d’écrire pour un ensemble de 12 percussionnistes? Est-ce une première pour toi? AM Ecrire pour un ensemble de 12 percussionnistes me fait d’abord penser à l’orchestre. Je cherche ainsi, à organiser, regrouper, répartir les timbres pour créer de groupes, des équilibres, des strates sonores et des processus de polyphonies. En même temps l’ensemble des percussions tel qu’il existe à la tradition contemporaine en France renvoie toujours à un travail de laboratoire sonore et de théâtre instrumental. Elle intègre le geste et le conditionnellement spatial du son. J’ai essayé alors de combiner dans ma pièce ces deux aspects à la fois opposés et complémentaires : l’écriture orchestrale organisée et le jeu sonore à travers des séquences qui se déploient dans l’espace et explorent le geste instrumental en mouvement. PPG Que signifie Metatropes ? Peux-tu nous parler de ton processus de composition ? AM Il s’agit d’une rencontre entre le son et le mouvement, entre le temps et l’espace…Elle souhaite prolonger et développer l’expérience que Iannis Xenakis propose aux auditeurs dans Persephassa en les plaçant à l’intérieur du son et en leur donnant à entendre différentes modulations rythmiques qui voyagent dans l’espace. Elle a aussi, cette rencontre, un autre prétexte, Les Métamorphoses d’Ovide, ce poète qui chante le changement de la forme et qui est obsédé par la fragilité de la frontière entre le vivant et l’inanimé. Penser le son comme une matière organique et comme un personnage onirique m’a permis d’imaginer certaines situations artistiques et développer un parcours formel original. PPG Nous sommes très honorés de savoir que la création de Metatropes par le Paris Percussion Group sera la première création de l’une de tes œuvres dans ta ville natale. Quel sentiment as-tu à ce sujet ? AM C’est vrai que la Grèce est très présente dans mon travail : les musiques traditionnelles, les figures artistiques qui m’inspirent, les textes fondateurs qui me guident, tout vient de la Grèce. En même temps mon parcours professionnel et ma vision musicale est purement française, ayant été formé dans les institutions françaises. Des occasions comme celle de notre concert avec cette nouvelle pièce, me donnent l’opportunité de relier ces deux mondes qui m’habitent et de partager tout ça avec des amis. Metatropes sera créé le 18 septembre par le Paris Percussion Group au Onassis Cultural Center à Athènes.